Guide de la location >> Investissements locatifs >> L'investissement Scellier
+ Réussir sa location
+ Les pièges de la location
+ Les aides au logement
+ Réussir son déménagement
+ Diagnostics immobiliers
- Investissements locatifs

Pourquoi investir dans l'immobilier locatif ?

Investir dans le neuf ou l'ancien ?

Faut-il emprunter ?

La fiscalité immobilière

Location en Meublé : LMNP, LMP

Comment bénéficier d'un avantage fiscal ?

Dispositif Pinel

Défiscalisation : étude gratuite

L'investissement Scellier

Le Borloo ancien

Le Borloo neuf

Le Robien recentré

Logement sociaux : Dispositif «Lienemann»

Loi Girardin : ancienne loi Paul

Les ZRR ou la loi Demessine

Loi Malraux

Loi des monuments historiques

Peut-on cumuler plusieurs lois de défiscalisation ?

Quelle rentabilité ?

Savoir investir

Trouver le bon locataire

+ Travaux dans une location
+ Trouver sa location
+ Logement étudiant
+ La copropriété
Loading

L'investissement Scellier

La loi Scellier, du nom du député à l'origine de cette loi, a été approuvé début 2009 et a pris fin le 31 décembre 2012. Ce dispositif d'investissement locatif vient en complément des régimes existants comme le Borloo et le Robien.
Le dispositif Scellier a pour objectif de favoriser les constructions grâce aux investissements locatifs.

L'avantage fiscal de la loi Scellier

Afin d'attirer un grand nombre d'investisseurs, le dispositif Scellier propose un avantage fiscal important : une réduction d'impôt égale à un pourcentage du prix d'acquisition du bien (25 %, dans la limite de 300.000 € et limitée à un bien par an, pour 2009 et 2010).
En 2011, le taux est passé à 22 % pour les logements labellisés BBC (Bâtiment Basse Consommation) et à 13 % pour les autres logements.

Attention : pour 2012, le taux est de 13 % et ne concerne que les logements BBC.

En 2012, la réduction d'impôt est soumise à un second plafond : le prix au mètre carré qui varie selon les zones.

A noter : pour un bien acquis en 2010, le taux applicable tout au long des 9 années est le taux de réduction en cours lors de l’acquisition, soit 25 %. C’est un taux « acquis ».

Ce système Scellier est également applicable (dans certains cas très limités) aux logements anciens rénovés.

Défiscalisation : demander une étude gratuite

Les obligations de la loi Scellier

Comme pour le Robien, l'engagement de location sera de 9 ans minimum. Au-delà des 9 ans de location, l'investisseur aura la possibilité d'avoir un complément de 2% par an entre la dixième et la quinzième année de location. La réduction d'impôt sera plafonnée par décret selon les zones géographiques, afin de favoriser les secteurs où le décalage entre l'offre et la demande de logements est plus important.

Les plafonds de prix d'achat en € / m2

Zones Plafond (€/m2)
Zone A bis et A 5 000
Zone B 4 000
Zone B2 2 100
Zone C 2 000

Exemple d'investissement avec le dispositif Scellier

Concrètement, si vous achetez un logement neuf d'une valeur de 150.000 €, vous pourrez déduire de vos impôts 25% de ce montant sur 9 ans (37.000 €), à raison de 7.500 € la première année et 3.750 € les 8 années suivantes.

En 2012 si vous achetez un bien neuf de 60 m² à 150.000 € (soit 2.500 €/m2) situé en zone B2, vous respectez bien le 1er plafond de 300.000 €. Et le montant maxi de la réduction d'impôt sera calculé sur la base de 2.100 €/m2 ; soit 126.000 €.

Les plafonds de loyers de la loi Scellier

Pour un investissement Scellier réalisé à compter du 01/01/2011 les plafonds de loyers à respecter en 2016 sont:

  Zone A bis Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
Scellier classique 22,99 €/m² 17,05 €/m² 13,76 €/m² 11,22 €/m² 7,81 €/m²
Scellier intermédiaire 18,39 €/m² 13,64 €/m² 11,01 €/m² 8,98 €/m² 6,25 €/m²

Ces plafonds sont valables pour les biens achetés à partir du 01 Janvier 2011

La zone géographique A correspond à Paris et la petite couronne.
La zone A bis comprend la deuxième couronne parisienne, la Côte d'Azur et le Genevois français
La zone B1 correspond aux agglomérations de plus de 250 000 habitants, ainsi qu'aux zones littorales et les îles (Corse comprise).
La zone B2 regroupe les villes de plus de 50 000 habitants (mais de moins de 250 000).

La zone C qui correspond au reste du territoire n'était à l'origine pas concernée par le dispositif Scellier, cependant les communes de cette zone peuvent demander une dérogation.


Le dispositif Scellier intermédiaire permet en plus de la réduction d'impôts de déduire 30 % des revenus fonciers générés tout au long de la période d'investissement (9 ans en règle générale). Pour bénéficier de ce régime, il faut louer le bien en respectant les plafonds de loyers indiqués ci-dessus mais également respecter des plafonds de ressources du locataire.

Les plafonds de ressources de la loi Scellier

Dans le cadre d'un investissement Scellier intermédiaire (également appelé Scellier Social), les plafonds de ressources du locataire à prendre en compte pour les baux signés en 2016 sont :


Composition du foyer du locataire Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
Personne seule 46 835 € 34 790€ 31 890 € 31 675€
Couple 69 995€ 51 088€ 46 831€ 42 573€
Personne seule ou couple ayant une personne à charge 84 138€ 61 159 € 56 063 € 50 966 €
Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge 100 784 € 74 016 € 67 850 € 61 681 €
Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge 119 311 € 86 872 € 79 635 € 72 392 €
Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge 134 255 €
97 992 € 89 828 € 81 661 €
Supplément par personne à charge supplémentaire à partir de la cinquième + 14 965 € + 11 131 € + 10 204 € + 9 276 €

Vous appréciez notre site ? Faites-le connaître !


 |  |  | ©1997 LocService - RCS Vannes n° B 414 438 192 - Plan du site - Reproduction interdite | 

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. .