Guide de la location >> Réussir sa location >> La Garantie des Risques Locatifs (GRL)
Réussir sa location

Avant la signature du contrat de location

Le contrat de location : le bail

L'état des lieux

Le dépôt de garantie

La caution

Les obligations du locataire et du propriétaire

Les nouveautés apportées par la loi ALUR

L'Assurance Loyers Impayés

La Garantie des Risques Locatifs (GRL)

L'ancienne Garantie des Risques Locatifs

Les assurances

La location meublée

La colocation

La sous-location

La fixation du loyer

L'encadrement des loyers (décret "Duflot")

IRL : Indice de Référence des Loyers

Calcul de révision du loyer

Le paiement du loyer et des charges

La répartition des charges entre propriétaire et locataire

La fin de la location

Les procédures en cas de litiges

Organismes et Institutions pour le logement

Les pièges de la location

+ d'infos...

Les aides au logement

+ d'infos...

Réussir son déménagement

+ d'infos...

Diagnostics immobiliers

+ d'infos...

Investissements locatifs

+ d'infos...

Travaux dans une location

+ d'infos...

Trouver sa location

+ d'infos...

Logement étudiant

+ d'infos...

La copropriété

+ d'infos...

Loading

La Garantie des Risques Locatifs (GRL)

La Garantie des Risques Locatifs, dans sa nouvelle version, est une garantie venant en remplacement des assurances loyers impayés "classiques".
La GRL veut favoriser l'accès au logement des locataires les plus modestes, en apportant des garanties aux propriétaires bailleurs.

L'évolution de la GRL

La Garantie des Risques Locatifs a été initialement créée par l'Etat et les partenaires sociaux du 1 % logement (devenu depuis Action Logement), afin de faciliter l'accession à la location des personnes en situation précaire.
Pour cela, l'Etat venait se porter garant du paiement des loyers auprès propriétaires. L'ancienne version de GRL couvrait exclusivement les risques d'impayés et les détériorations immobilières. Cependant, un bailleur ne pouvait souscrire à cette garantie que si son futur locataire remplissait certaines conditions, attestées par un document indispensable : le Passeport Pass-GRL.
Par contre, si le locataire était déjà en place depuis plus de 6 mois, il était dispensé du Passeport Pass-GRL mais devait satisfaire d'autres exigences.
Devant toutes ces contraintes, de nombreux bailleurs ont préféré souscrire une assurance Garantie Loyers Impayés "classique" auprès de leur assureur. Le dispositif n'a pas rencontré le succès escompté et cette nouvelle GRL a été mise en chantier.

L'objectif de la nouvelle GRL

En place depuis le 1er Janvier 2010, l'objectif de la nouvelle GRL est toujours de favoriser l'accès à la location. Selon les mots de Benoist Apparu, Secrétaire d'Etat au Logement, ce nouveau dispositif devrait « convaincre les propriétaires de 650 000 logements vacants de remettre leurs biens sur le marché de la location, et améliorer le traitement social de l'impayé en s'intéressant aux locataires insolvables dès les premiers incidents de paiement ».

Les nouvelles conditions de la GRL

Ce contrat d'assurance est proposé uniquement par les assureurs privés. L'Etat et Action Logement seront en rapport direct avec les assureurs.


Le « contrat socle » qui régit la nouvelle GRL est constitué de 3 garanties minimales (chaque assureur pourra y ajouter ses propres options supplémentaires) :
• La couverture des impayés de loyers jusqu'à 70 000 € (pour un loyer maximum de 2 000 € charges comprises)
• Des frais de contentieux pris en charge (avocat, huissier ...)
• Les dégradations locatives couvertes à hauteur de 7 700 € pour une location nue et 3 500 € pour une location meublée

Quelles conditions sont requises pour bénéficier de la GRL ?

La nouvelle GRL s'applique si les 2 conditions suivantes sont remplies :


• Le logement est loué (nu ou meublé) en tant que résidence principale, et le loyer est inférieur à 2 000 € mensuels (charges comprises)
• Le taux d'effort du locataire est inférieur ou égal à 50 % (le taux d'effort correspond au loyer + charges divisé par les revenus mensuels). Donc, quel que soit le statut du locataire (CDI, CDD, demandeur d'emploi indemnisé, étudiant, retraité, bénéficiaire de l'un des minima sociaux comme le RSA, ...), le loyer ne doit pas dépasser 50 % de ses ressources mensuelles.

GRL et caution

Peut-on demander une caution solidaire à son locataire si l'on a souscrit une assurance GRL ?
La réponse est simple et négative : la nouvelle GRL est exclusive de toute caution, ce qui signifie qu'il est interdit de cumuler une caution et une assurance GRL.
Attention : il a été cependant possible de cumuler GRL et caution pour un locataire étudiant ou apprenti, mais cette possibilité à été supprimée.
Un propriétaire qui souhaiterait néanmoins cumuler caution et garantie des loyers peut le faire en souscrivant une Assurance Loyer Impayé (GLI).

Quels sont les assurances qui distribuent la GRL ?

Afin de pouvoir distribuer cette GRL, les assureurs doivent nécessairement avoir signé une convention avec l'APAGL (Association Pour l'Accès aux Garanties Locatives).
La liste des assureurs qui ont signé cette convention est disponible sur le site de l'APAGL.

Vous appréciez notre site ? Faites-le connaître !


x
Qui sommes-nous ? | Espace Presse | Notice légale | ©1997 LocService - RCS Vannes n° B 414 438 192 - Plan du site - Reproduction interdite | Nous écrire

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus et gérer ces paramètres.