Vous pensez à sortir de votre colocation actuelle ? Vous pouvez bien sûr le faire quand vous le souhaitez, à condition de le faire dans les règles. Celles-ci varient selon plusieurs critères : si vous êtes en bail individuel ou en bail collectif, s’il y a une clause de solidarité, si vous êtes seul ou plusieurs à partir,…

1) Déterminer le délai de préavis qui s’applique

On peut résilier un bail de colocation n’importe quand, mais on ne peut pas arrêter de payer le loyer tout de suite. Il y a forcément un délai de préavis minimum pendant lequel on doit continuer à payer le loyer, peu importe qu’on ait quitté le logement ou non. Il faut donc bien savoir quelle est la durée qui s’applique :

  • Si vous louez un logement meublé (reportez-vous à votre contrat si vous n’êtes pas sûr) : le préavis est de 1 mois.
  • Sinon, regardez si vous correspondez à l’une des situations listées ici. Dans ce cas, vous avez droit au préavis d’1 mois (ou « préavis réduit »). Sinon, il sera de 3 mois.

Il faut bien se rappeler que ce sont des délais minimums. Rien ne vous empêche bien sûr de vous y prendre plus tôt !

Faites ensuite votre lettre de congé. Son contenu est libre mais pensez bien sûr à dire quand vous partez. Si vous demandez un préavis réduit, pensez à le mentionner dans votre lettre en indiquant le motif invoqué et à joindre un justificatif. Pour faire parvenir la lettre à votre bailleur, soit vous l’envoyez en recommandé avec accusé de réception, soit vous la remettez en mains propres contre récépissé. Vous pouvez aussi signifier votre congé par acte d’huissier si jamais votre propriétaire « fait le mort » ou que vos rapports ne sont pas au beau fixe… Le délai de préavis commence le jour où le bailleur reçoit la lettre de congé, c’est-à-dire lorsqu’il signe à la réception du recommandé par exemple.

2) Solder les comptes avec les autres colocataires

Avant de partir, pensez à régler tout ce que vous devez à vos colocataires en fonction de la façon dont vous avez organisé les dépenses : abonnement internet, courses, factures d’énergie/eau, etc. N’oubliez pas non plus d’interrompre tout virement ou prélèvement automatique lié à la colocation.

3) L’état des lieux de sortie

Si vous êtes dans le cas d’un bail individuel (chaque colocataire a son propre contrat), il faut fixer un rendez-vous avec le propriétaire pour effectuer l’état des lieux de sortie. C’est lui qui déterminera si vous pourrez récupérer tout ou partie de votre dépôt de garantie.

Si vous êtes dans un bail collectif, il n’y a pas obligation de le faire, mais c’est recommandé (sinon vous devrez payer pour les dégradations survenues après votre départ). Dans ce cas, demandez à faire un état des lieux intermédiaire.

4) Dois-je continuer de payer après avoir quitté la coloc’ ?

Premièrement, si vous êtes toujours dans le délai de préavis et tant qu’aucun colocataire n’a pris votre place, oui. Ensuite, une fois le préavis terminé :

  • Si vous étiez avec un bail collectif + cause de solidarité : vous restez redevable du loyer et des charges jusqu’à 6 mois après la fin du préavis. Bien sûr, cela s’arrête dès qu’un nouveau colocataire prend votre place. Si vous avez signé votre contrat avant le 27 mars 2014, vous êtes même redevable jusqu’à la prochaine échéance du bail.
  • Si vous étiez avec un bail collectif sans cause de solidarité, ou bien un bail individuel : vous n’avez plus rien à payer.

5) Récupérer le dépôt de garantie

Si votre bail était individuel, c’est la même chose qu’un locataire classique : le bailleur a 1 mois pour vous rendre votre dépôt de garantie s’il n’y a eu aucune dégradation, et 2 mois sinon (en savoir plus).

Si vous étiez en bail collectif, c’est un peu plus compliqué : légalement vous ne pouvez pas imposer au propriétaire de vous rendre votre quote-part tant que les autres colocataires restent en place. Vous avez donc deux solutions :

  • soit attendre que le bail se termine (vos ex-colocataires ont rendu les clés au propriétaire),
  • soit vous arranger à l’amiable avec eux ou avec le propriétaire pour qu’ils vous rendent votre dépôt de garantie et qu’ils demandent le même montant au colocataire remplaçant.
Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant (6 votes, average: 3,83 out of 5)
Loading...

40 Commentaires sur “Comment quitter une colocation : 5 étapes à respecter

  1. Bonjour, je souhaite quitter ma colocation, il y a une clause de solidarité, si il n’y a pas de nouveau colocataire je dois payer le loyer pendant 6 mois maximum c’est bien ça. Est ce que ce le préavis de 3 mois est compté dans les 6 mois ?
    (je ne sais pas si c’est très clair comme question )

  2. Bonjour,
    Je souhaite quitter ma colocation mais ma colocataire ne veut pas la quitter… Cependant on a une clause de solidarité et notre agence immobilière refuse de prendre un nouveau dossier qui serait composé de ma colocataire actuelle avec une nouvelle personne…
    Comment est ce que je peux faire valoir mon souhait de quitter l’appartement sans avoir le risque de devoir payer une partie du loyer au-delà des 3 mois de préavis ?
    Merci d’avance.

  3. Bonjour,
    Je suis actuellement dans une colocation avec trois autres personnes (bail individuel) et j’aimerais quitter le logement pour un autre d’ici la fin du mois de Mai pour etre plus proche de mon université. A quelle date devrais-je envoyer un préavis à mon bailleur pour respecter le délai accordé? Et aussi pensez-vous que je devrais approcher les particuliers proposant des logements correspondant à mes attentes, sachant que je ne pourrai déménager qu’à la fin du mois de Mai?

  4. Bonjour,
    J’ai quitte ma colocation cette semaine et j’ai trouvé quelqu’un pour me remplacer.
    Cependant mon ancien proprietaire veut refaire un nouveau contrat d’un an avec la nouvelle personne
    Mes colocs ne veulent pas rester un an de plus.
    Il y a t-il moyen de rajouter une clause au contrat qui se fini fin Juin juste en precisant que ce n’est plus moi dans l’appartement ? Pour ne pas avoir a refaire un contrat.

    Cordialement.

    1. Bonjour, peu importe ce que veut faire votre propriétaire, les locataires ont le droit de partir quand ils le souhaitent. Le propriétaire ne peut pas imposer de rester pendant une durée minimale, donc à mon avis nul besoin de prévoir une clause : vos ex-colocs pourront toujours partir quand bon leur semblera (en respectant le préavis).

  5. Bonjour,

    Mon ex a quitté mon logement en octobre 2019, puis a déposé son préavis de trois mois le 05 novembre. Il a été hébergé immédiatement chez sa grand mère jusqu’au 14 janvier. Il a déclaré mon adresse comme étant la sienne au 1er janvier 2020 sous prétexte que son préavis courait toujours. Mais j’ai Lu que légalement, sa grand mère aurait dû déclarer l’héberger….. Est-ce que son adresse fiscale était la mienne ou celle de sa grand mère ? Car on ne peut en avoir qu’une.

  6. Bonjours ! Nous avons quitter notre logement en mai mais notre bail terminait en juillet. En continuant de payer la somme dû pour le logement incluant l’internet et l’électriciter, mes anciens colocataires nous demande de payer pour leur nouvelle installation d’internet puisqu’ils ont décider de prendre un abonnement avec une compagnie différente. Selon moi, il n’est pas de ma responsabilité de payer pour sa. Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour, si je comprends bien vous avez quitté une colocation et les colocataires restants vous demandent maintenant de payer leur nouvel abonnement internet. D’une part je ne vois même pas pourquoi ils vous demandent ça, et d’autre part non vous n’êtes aucunement obligé de payer pour ça. En quittant une colocation, la seule chose qui peut se passer c’est d’être solidaire du loyer pendant 6 mois maximum s’il y a une clause de solidarité. Les autres dépenses ne rentrent pas dans ce cadre.

  7. Bonjour
    nous sommes 2 colocataires d’un meublé avec une clause de solidarité, nous avons tous les 2 envoyés notre lettre de préavis à notre propriétaire notre bail allait jusqu’à fin juillet, l’appartement étant libre doit on payé les 3 mois jusqu’à fin juillet

  8. Bonjour je suis actuellement en colocation avec une personne le mois prochain je compte quitter l’appartement car financirement j’arrive pas a suivre .
    Comment je peux faire pour ne pas être solidaire pendent le s 6 prochain mois ?
    Je le quitte pour chose financières je peux pas me permettre d’être solidaire pendent 6 mois de plus

  9. Bonjour,

    J’ai quitté ma collocation récemment car je ne m’entendais plus avec mes collocs. Problème étant que je suis soumis à une clause de solidarité et j’ai peur que vu que nos relations soient dégradé elles ne fassent pas le nécessaire pour accueillir un nouveau colocataire. Comment puis-je faire pour éviter de subir la mauvaise foie de mes anciens colocataires et perdre de l’argent ?

    1. Bonjour, à ma connaissance je crains que vous ne puissiez rien faire…S’ils décident de vous « embêter » en ne prenant de pas de coloc remplaçant, vous serez malheureusement contraint de payer votre loyer encore pendant 6 mois maximum.

  10. Bonjour,

    J’étais en concubinage avec mon copain pendant 5 ans et aujourd’hui je décide de quitter le bail car je pars à l’étranger. Nous avons signé tous les 2 le bail. Lui veut continuer à vivre dans cet appartement.

    L’agence immobilière l’a appelé, après avoir reçu ma lettre de demande de quitter le bail en recommandé, lui disant qu’il va falloir qu’il parte aussi car notre contrat n’était pas celui d’une colocation. Alors que sur le contrat il est écrit noir sur blanc l’inverse.

    L’agent immobilier insiste qu’il va devoir repasser en vue le dossier de mon copain comme un nouveau locataire avec des frais d’agence etc… est-ce que c’est légal ? J’ai lu des articles comme quoi le départ d’un colocataire ne veut pas dire le départ de tout le monde du bail et pas de avenant s’il n’y a pas de nouveau colocataire…

    Si quelqu’un a des réponses, je suis preneuse !
    Merci d’avance !

    1. Bonjour, à ma connaissance en effet votre départ ne peut pas mettre fin au bail de votre compagnon. Ce que demande l’agence est abusif, ils n’ont pas le droit. Pour lui, le bail se poursuit normalement sans qu’il n’ait rien à faire.

  11. Bonsoir,

    Je viens de recevoir une mise en demeure du bailleur de mon fils.
    ce bail a été résilié avec un préavis d’un mois (Ar du 8/02) le 8 mars, mais il s’agit d’un bail de colocation avec une clause de solidarité.
    Mon fils a régulièrement payé et cela jusqu’au 8 mars.
    Le second colocataire, et surtout ses parents (caution) considère qu’il ne doivent payer que la moitié du loyer et que mon fils doit payer les 50% restants pendant les 6 prochains mois (clause de solidarité), même après la fin de son préavis.

    Du coup, le bailleur vient de m’envoyer une mise en demeure avec obligation de paiement sous 8 jours, avec intervention d’un huissier le cas échéant – me rappelant mes obligations de paiement le 1er du mois pour chaque loyer.
    Du fait de la clause de solidarité, je me sais redevable en cas d’impayé de l’autre partie, mais comment puis-je faire pour récupérer les sommes que je vais devoir payer au bailleur, faire comprendre au locataire restant qu’il doit la totalité du loyer, ou prendre un autre colocataire? Merci de vos réponses.

    1. Bonjour, je crains malheureusement que vous n’ayez pas de recours : à ma connaissance vous ne pouvez pas vous retourner contre le colocataire restant pour récupérer le loyer. C’est la dure réalité des clauses de solidarité ! Vous pouvez tout de même confirmer cela auprès d’un juriste de l’Adil pour être sûr.

  12. Bonjour,
    J’ai vécu plusieurs années en colocation, que j’ai quitté depuis maintenant un peu plus d’un an.
    Officiellement, et pour éviter à mon colocataire de l’époque de déménager (sa situation pro était instable au moment de mon départ), je n’ai pas signifié mon départ auprès de la régie et je suis resté solidaire à mon ex coloc (bien qu’il ait été seul à payer le loyer et les charges du logement).

    Au moment de l’entrée dans les lieux, nous avions signé une clause additive au bail, stipulant que si l’un de nous partait, l’autre devait en faire de même. Clause que je n’ai pas respectée suite aux soucis pro rencontrés par mon ex colocataire. Ce dernier est donc resté dans les lieux seul. Aucune démarche n’a d’ailleurs été effectuée par la régie à mon encontre (le loyer a toujours été payé en temps et en heure par mon ex coloc).

    Aujourd’hui, je souhaite officialiser auprès de auprès de la régie.

    Pouvez-vous me dire quel type de lettre je dois rédiger ? N’étant plus sur place, un préavis doit il s’appliquer tout de même?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Cdlt

    Richard

  13. Bonjour,
    Mon fils est actuellement en colocation avec un bail individuel et la propriétaire a fait signer au 4 colocataires une clause de solidarité.
    En avril mon fils doit quitter la colocation pour cause d un stage dans le cadre de son Master. ( stage à 600kms de sa coloc actuelle)
    La propriétaire lui demande de trouver un nouveau colocataire. Que devons nous faire vis à vis de la clause de solidarité ? Quelles sont les obligations ?
    Merci d’avance pour votre
    Cordialement

    1. Bonjour, votre fils n’a pas l’obligation de trouver un nouveau locataire, il le fera s’il le veut bien (et c’est dans son intérêt afin de le libérer de son engagement de solidarité). En attendant, tant qu’il n’y a pas de remplaçant,il restera solidaire du paiement du loyer jusqu’à 6 mois après son départ. Cela veut dire que si -et seulement si- les colocataires restants ont des impayés de loyers, le propriétaire aura le droit de se retourner contre votre fils pour récupérer les sommes manquantes.

  14. Bonjour

    J’ai quitté mon logement 1er je devais faire une lettre à mon propriétaire honnêtement j’ai zappé La lettre congé , mais il savais que je devais partir me dans le déménage je suis partie en vacances mi septembre mon
    propriétaire m’accuse en justice que doit je faire Pour prouver mon départ surtout que j’avais signalé la caf bien avant

    1. Bonjour, si vous n’avez pas envoyé de lettre de congé dans les règles votre bail continue et vous devez donc continuer de payer le loyer. Votre bailleur est donc dans son droit et vous n’avez pas de recours possible à ma connaissance, à part envoyer votre lettre de congé au plus vite.

  15. BONJOUR JESUIS EN COLLOCATION CETTE COLLOCATION EST DE TROIS PERSONNESMON MARI MOI ET UNE TIERS PERSONNE, l ambiance est atroce nous avons un bail unique avecuncaution pouvons nous denoncer le bail et quitter la colloc et de ce fait annuler la caution

    1. Bonjour, votre seule option pour mettre fin à cette colocation est d’envoyer une lettre de congé au bailleur signée de vos 3 noms, ce qui résiliera le bail après un préavis de 3 mois ou 1 mois pour les meublés.

  16. Bonjour, j’ai déposé mon préavis pour sortir du bail en juillet. Je suis sous soumis à la clause de solidarité pendant 6 mois. Puis je garder le double du jeu de clé pendant ce temps ou le temps qu’un nouveau colocataire soit inscrit sur le bail ? Merci

    1. Bonjour, à ma connaissance non vous ne pouvez pas garder les clés. Le bail est résilié, cela veut dire que vous n’avez plus de droits sur le logement. En revanche la clause de solidarité vous lie toujours mais uniquement d’un point de vue financier.

  17. Bonsoir,

    Actuellement en colocation avec un bail individuel de 1 an je souhaiterais quelques précisions vis-à-vis de ma situation. Je souhaiterais quitter mon logement avant le terme du bail cependant après recherches, je tombe sur pleins de réponses différentes. Ma question est la suivante:
    Puis-je quitter mon logement avant le terme de bail sans être redevable des loyers jusqu’au terme du bail. Suis-je tenue de trouver un colocataire remplaçant pour éviter cette situation ?

    Dans l’attente de votre retour, vous en remerciant par avance.

    LD

    1. Bonjour, si vous êtes en bail d’un an, cela signifie que vous êtes en bail meublé, donc vous pouvez donner congé à tout moment (même avant le terme) mais en respectant un préavis d’un mois. Cela signifie qu’après envoi de la lettre de congé, vous restez redevable du loyer pendant encore 1 mois.

  18. Bonjour, je suis en coloc avec bail collectif et 6 mois de solidarité. J’ai trois mois de préavis cependant la loi dit qu’en cas probleme de santé cela peut être réduit à 1 mois mais l’agence de location me dit que non. Que cela ne s’applique pas dans la coloc. Je pars vivre ailleurs et de plus des soucis avec coloc se sont ajoutés.pouvez vous me dire si certificat médical le préavis est réduit s’il vous plaît. Merci.

    1. Bonjour, bien sûr que cela s’applique pour la colocation, votre agence se trompe. Si vous avez des soucis de santé nécessitant un déménagement (certificat à l’appui), vous avez effectivement possibilité de réduire le préavis.

  19. Bonjour, vous avez publié un autre article dans lequel il est mentionné exactement l’inverse !!
    Ici : https://blog.locservice.fr/colocation-a-deux-colocataire-part-lautre-rester-4617.html#comment-58144

    « Pour les colocataires qui fonctionnent avec un bail commun, appelé aussi bail unique, il n’y a pas non plus d’inquiétude à avoir : le départ d’un colocataire ne met pas fin au bail, celui-ci se poursuit automatiquement pour le (ou les) colocataire restant.. »

    Du coup ce n’est pas clair, quelle est la bonne information ???

    1. Bonjour, vous avez tout à fait raison de souligner ce point et je vous en remercie. C’est bien l’autre article (que vous citez) qui dit vrai, et celui-ci qui était faux. Je viens de retirer l’information erronée.

  20. Bonjour,

    J’occupais un logement en colocation, je me suis désolidariser du contrat de bail et depuis le 28/03/2019 je suis héberge par la
    famille en attendant la livraison de mon futur logement.
    La personne avec qui je vivais à l’intention de m’empêcher de déménager mes biens que j’ai laissé dans la maison, est ce que cette personne à le droit de faire ce type d’abus?
    J’aimerai une réponse sur le sujet et savoir quels sont les recours dans ce type de cas? Pour ma part, j’ai déposé une main courante que dois je faire de plus ?

    Dans l’attende de votre retour, je vous remercie par avance
    Cdlt
    Claude MOREIRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.