Le DPE (diagnostic de performance énergétique) est actuellement en cours de refonte par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Objectif : le rendre plus fiable et plus proche de la réalité, afin de permettre à l’Etat de mieux piloter sa politique de rénovation énergétique. L’entrée en vigueur du nouveau DPE est prévue pour le 1er juillet 2021.

Le double seuil énergie primaire / émissions de CO2

L’un des principaux changements à venir concerne l’affichage du DPE, dont la note (toujours de A à G) sera une synthèse de la consommation d’énergie primaire et des émissions de CO2. Ces dernières ne seront donc plus seulement affichées dans un graphe séparé, elles seront désormais partie intégrante de la note.

C’est la méthode du double seuil qui a été retenue, c’est-à-dire qu’il faut que les 2 seuils soient respectés pour atteindre la note désirée. Voici le barème prévu :

  • Classe A : moins de 70 KWh/m² par an et de 6 kg CO2/m² par an
  • Classe B : 71 à 110 KWh/m² par an et 7 à 11 kg CO2/m² par an
  • Classe C : 111 à 180 KWh/m² par an et 12 à 30 kg CO2/m² par an
  • Classe D : 181 à 250 KWh/m² par an et 31 à 50 kg CO2/m² par an
  • Classe E : 251 à 330 KWh/m² par an et 51 à 70 kg CO2/m² par an
  • Classe F : 331 à 420 KWh/m² par an et 71 à 100 kg CO2/m² par an
  • Classe G : plus de 421 KWh/m² par an et de 101 kg CO2/m² par an

Nouveau DPE juillet 2021

Par exemple si la consommation énergétique d’un logement est de 190 KWh/m² par an mais que ses émissions de CO2 sont estimées à 68 kg CO2/m² par an, il sera classé E à la place de D. Selon le gouvernement, le nombre de « passoires énergétiques » (logements notés F ou G) restera à peu près le même après la réforme : en effet, il devrait y avoir un certain nombre de logements chauffés à l’énergie fossile (surtout au fioul) qui passeront de E à F, et un nombre équivalent de logements classés F qui passeront en E grâce à leur chauffage électrique.

Le chauffage électrique sera privilégié

Pourquoi les logements chauffés électriquement seront ainsi favorisés avec le nouveau calcul ? Rappelons qu’en France, la production d’électricité est très peu carbonée grâce à un mix nucléaire/hydroélectricité/énergies renouvelables. Ainsi, un bâtiment chauffé à l’électricité est beaucoup plus vertueux en termes d’émissions de CO2 que s’il était chauffé au gaz ou, pire, au fioul. Et ce constat est valable même pour les logements chauffés aux radiateurs à effet Joule (« grille-pains ») qui sont plus énergivores que les pompes à chaleur.

Ainsi, avec le nouveau DPE :

  • Le facteur de conversion en énergie primaire de l’électricité (reflétant la quantité d’énergie primaire pour produire un kWh d’électricité) passera de 2,58 à 2,3. Autrement dit, les chauffages électriques seront considérés comme un peu moins énergivores qu’avant : en effet, le chiffre de 2,58 est assez ancien et ne reflète pas les progrès effectués en matière de déperdition d’énergie lors de la production et de l’acheminement de l’électricité.
  • La valeur du contenu carbone de l’électricité (reflétant la quantité de CO2 émise pour produire un kWh d’électricité) sera abaissée de 180 à 79g CO2/kWh. Un chiffre qui colle beaucoup mieux à la réalité de la production actuelle d’électricité en France.

La fin des « DPE vierges »

Jusqu’à présent, différentes méthode de calcul cohabitaient et il arrive souvent que le diagnostiqueur ne se base que sur les factures d’énergie que lui fournissent les occupants. Non seulement cette méthode n’est pas fiable car les usages varient d’un foyer à un autre, mais en plus cela génère des « DPE vierges » encore trop nombreux (20 % des DPE selon le communiqué du ministère) lorsque les factures ne peuvent pas être fournies.

La méthode dite 3CL (Calcul des Consommations Conventionnelles du Logement) sera généralisée à tous les logements (en Métropole). Cette méthode tiendra compte, non plus de 3 mais de 5 usages : chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires. Les caractéristiques physiques du logement seront bien entendu prises en compte (type d’isolation, de fenêtres, de chauffage,…) ainsi que la situation géographique, l’altitude, la météo, et divers phénomènes thermiques.

Le confort d’été, c’est-à-dire le confort thermique du logement lorsque les températures augmentent, sera également évalué.

Besoin d’un diagnostiqueur ? Obtenez un devis immédiat et gratuit avec notre partenaire AGENDA Diagnostics, et bénéficiez de 10 % de réduction avec le code promo LOCSERVICE : cliquez ici !

Une présentation simplifiée

La refonte du DPE est également l’occasion de revoir sa présentation. Le design du document a été revu afin de le rendre plus lisible et plus simple à comprendre pour les usagers. La page de garde proposera une synthèse des informations les plus importantes et conservera l’étiquette traduisant la performance énergétique telle que les Français la connaissent déjà. L’étiquette climat qui détaille les émissions de gaz à effet de serre liées au logement sera affichée en complément. Afin de gagner en transparence, l’estimation du montant moyen des factures énergétiques du logement sera mise en avant de manière plus visible et plus simple. Ces trois éléments (étiquette énergie, étiquette climat et estimation de la facture) seront par ailleurs d’affichage obligatoire sur les annonces immobilières à compter du 1er janvier 2022 (disposition de la loi énergie climat de 2019).

Nouveau DPE juillet 2021

Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant (5 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

33 Commentaires sur “Nouveau DPE juillet 2021 : comment sera-t-il calculé ?

  1. Ok bien compris le rôle de la modération qui explique la disparition de mes billets et des redites forcément inutiles. Désolé.

    Je viens de trouver la réponse à mes doutes et mes interrogations légitimes en voyageant sur la toile pour chercher la clé de cette énigme posée par le rapport entre la « décision » du logiciel (cf. mes précédents billets) qui apaise ma colère depuis 48 heures et ma propre consommation électrique.

    Voici ce qu’écrit un internaute avisé ZEN Maritime :  »
    Le classement ne se fonde plus comme naguère sur les factures de consommation, d’ailleurs ce n’est pas un diagnostic de consommation mais un diagnostic de performance, et les diagnosticiens utilisent des logiciels avec des algorithmes qui intègrent de nombreux paramètres, pour information lire en cliquant ici => http://www.ecologie.gouv.fr  »

    C vrai que d’après ma conso et le lien avec mon C0² ( 5 !) j’aurais pu logiquement obtenir la lettre A !

    Encore merci )pour votre lecture. Bon weekend à tous.

  2. Re, je vois que j’ai été censuré, curieux, non ?

    Bref, je corrige mon texte puisqu’indiqué dans la précipitation et la colère la lettre B comme niveau alors que c’est C pour 175kWh/m²/an.
    Heureusement j’avais prix copie de mon billet que je repose ici-même : « Bonjour, Bcp s’étonnent, moi le 1er, du mode de calcul qui résulte simplement d’un contrôle des installations, épaisseur des murs, matériaux utilisés, hauteur plafond, largeur des portes etc. Ce serait un « logiciel » m’a répondu le technicien venu faire le DPE de notre maison de 168m² qui est fourni par « l’Etat » et que lui [le technicien] ne peut strictement RIEN FAIRE ou modifier malgré la présence de nos factures depuis 15 ans (?) NON PRISE EN COMPTE (??) et en absorbant tous les éléments figurant sur une très longue liste d’items relatifs à l’orientation, le nbre de fenêtres et j’en passe qui sort en ce qui nous concerne NIVEAU C 175kWh au M² ! et 5 kg CO²/m²/an
    Seulement depuis février 2007 à ce jour notre consommation électrique est de 11.000kWh soit 63kWh/m² ! Quelle lettre devrais-je obtenir ?
    Je souligne et c’est important, nous sommes en géothermie avec une conso annuelle de 5100kWe en moyenne. Ce qui m’a valu et l’étonnement du technicien en question qui ne fait qu’enregistrer des éléments qu’il bourre dans son ordinateur et RIEN d’autre (!) et sa surprise attendu que c’était sa 1ère maison diagnostiquée dans cette configuration. En me confirmant que ce serait sans aucun doute le meilleur moyen de chauffage au monde.

    J’essaie de comprendre comment on peut se retrouver avec un tel écart avec quelque 30.000 kWh !!!!
    Merci pour les réponses

  3. Bonjour, Bcp s’étonnent, moi le 1er, du mode de calcul qui résulte simplement d’un contrôle des installations, épaisseur des murs, matériaux utilisés, hauteur plafond, largeur des portes etc. Ce serait un « logiciel » m’a répondu le technicien venu faire le DPE de notre maison de 168m² qui est fourni par « l’Etat » et que lui [le technicien] ne peut strictement RIEN FAIRE ou modifier malgré la présence de nos factures depuis 15 ans (?) NON PRISE EN COMPTE (??) et en absorbant tous les éléments figurant sur une très longue liste d’items relatifs à l’orientation, le nbre de fenêtres et j’en passe qui sort en ce qui nous concerne NIVEAU B 175kWh au M² !
    Seulement depuis février 2007 à ce jour notre consommation électrique est de 11.000kWh soit 63kWh/m² !
    Je souligne et c’est important, nous sommes en géothermie avec une conso annuelle de 5100kWe en moyenne. Ce qui m’a valu et l’étonnement du technicien en question qui ne fait qu’enregistrer des éléments qu’il bourre dans son ordinateur et RIEN d’autre (!) et sa surprise attendu que c’était sa 1ère maison diagnostiquée dans cette configuration. En me confirmant que ce serait sans aucun doute le meilleur moyen de chauffage au monde.

    J’essaie de comprendre comment on peut se retrouver avec un tel écart avec quelque 30.000 kWh !!!!
    Merci pour les réponses

    1. Il s’agit de conso annuelle évidemment.

      Ma conso 11.000 kWh/m²/an soit 63 kWh/m²:an (!) et celle sortie de cette p…. de machine : 30.000 ! = 175kWh/m²/an Ce qui a changé par contre c’est ceci :

      avec la même conso depuis 2007 la facture a littéralement explosé pour passer de 1 à 2.1 en 15 ans. Merci qui ?

      Nous avons construit cette maison en brique BIO alvéolée qui à l’époque était la plus performante et naturellement la plus chère. Sans parler de l’insonorisation et isolation thermique top niveau. Portes et fenêtres Millet en alu !

      Et tout ça pour me retrouver devant la stupidité d’un soi-disant logiciel développé par les services de l’Etat ! Waouh !

  4. bonjour, dan l’ancien DPE ( avril 2021) ma maison était classé C ( 145 kwh) . Le chauffage est un plancher chauffant avec pompe à chaleur. L’eau chaude est produite par un cumulus classique. Pensez-vous qu’en remplaçant le chauffe eau par un chauffe eau solaire ( ou même thermodynamique) cela suffirait à atteindre B ( soit au moins 110 KW) étant donné aussi que le nouveau mode de calcul avantage l’électricité. En vous remerciant. Daniel

      1. Bonjour, Daniel et Ivan
        Daniel : quelle est votre consommation électrique ?
        Ivan : vous ai posté un billet mais il a disparu. Je viens de faire diagnostiquer ma maison qu’on va mettre en vente et ma colère est grande quand j’ai reçu les docs confirmant cette piteuse lettre C ! Et 175kWh/m²/an – 5kgCO²:m²:anVu la prix payé de ma maison en 2007, les matériaux employés et les plus chers et les plus performants dont la géothermie 20KE ! 2 moteurs Sofath. Aspiration centralisée Husky ce qui a AUSSI étonné le technicien… Plus moderne on meurt ! Et cette faible conso depuis 15 ans alors qu’il ressort de cette DPE un chiffre astronomique de quelque 30.000 kWh par an ! Voici mon texte disparu : « Bonjour, Bcp s’étonnent, moi le 1er, du mode de calcul qui résulte simplement d’un contrôle des installations, épaisseur des murs, matériaux utilisés, hauteur plafond, largeur des portes etc. Ce serait un « logiciel » m’a répondu le technicien venu faire le DPE de notre maison de 168m² qui est fourni par « l’Etat » et que lui [le technicien] ne peut strictement RIEN FAIRE ou modifier malgré la présence de nos factures depuis 15 ans (?) NON PRISE EN COMPTE (??) et en absorbant tous les éléments figurant sur une très longue liste d’items relatifs à l’orientation, le nbre de fenêtres et j’en passe qui sort en ce qui nous concerne NIVEAU B 175kWh au M² !
        Seulement depuis février 2007 à ce jour notre consommation électrique est de 11.000kWh/an soit 63kWh/m² !
        Je souligne et c’est important, nous sommes en géothermie avec une conso annuelle de 5100kWh/an en moyenne. Ce qui m’a valu et l’étonnement du technicien en question qui ne fait qu’enregistrer des éléments qu’il bourre dans son ordinateur et RIEN d’autre (!) et sa surprise attendu que c’était sa 1ère maison diagnostiquée dans cette configuration. En me confirmant que ce serait sans aucun doute le meilleur moyen de chauffage au monde.

        J’essaie de comprendre comment on peut se retrouver avec un tel écart avec quelque 30.000 kWh !!!!
        Merci pour les réponses

        1. Ma colère est immense et en me relisant je vois que j’ai remis la lettre B que notre maison mériterait LARGEMENT.
          Donc bien lire LETTRE C !!!!

    1. Bonjour, Bcp s’étonnent, moi le 1er, du mode de calcul qui résulte simplement d’un contrôle des installations, épaisseur des murs, matériaux utilisés, hauteur plafond, largeur des portes etc. Ce serait un « logiciel » m’a répondu le technicien venu faire le DPE de notre maison de 168m² qui est fourni par « l’Etat » et que lui [le technicien] ne peut strictement RIEN FAIRE ou modifier malgré la présence de nos factures depuis 15 ans (?) NON PRISE EN COMPTE (??) et en absorbant tous les éléments figurant sur une très longue liste d’items relatifs à l’orientation, le nbre de fenêtres et j’en passe qui sort en ce qui nous concerne NIVEAU B 175kWh au M² !
      Seulement depuis février 2007 à ce jour notre consommation électrique est de 11.000kWh soit 63kWh/m² !
      Je souligne et c’est important, nous sommes en géothermie avec une conso annuelle de 5100kWe en moyenne. Ce qui m’a valu et l’étonnement du technicien en question qui ne fait qu’enregistrer des éléments qu’il bourre dans son ordinateur et RIEN d’autre (!) et sa surprise attendu que c’était sa 1ère maison diagnostiquée dans cette configuration. En me confirmant que ce serait sans aucun doute le meilleur moyen de chauffage au monde.

      J’essaie de comprendre comment on peut se retrouver avec un tel écart avec quelque 30.000 kWh !!!!
      Merci pour les réponses

  5. J’ai un appartement de 28 m2 habitables (mais 50 m2 au sol), le calcul de la DPE/m2 se fait sur les 28 m2 ou les 50 ?
    Le logement comporte 2 chambres et je sais que mes colocataires y vivent en couple : la DPE se fera sur leur conso d’énergie ?
    (Si je cumule les 28m2 + 4 occupants la DPE sera très mal classée et l’isolation ne pourra rien y faire, ça semble inextricable).
    Merci beaucoup pour votre réponse

  6. Bonjour,

    Je m’y perds un peu et j’aimerais votre expertise sur ce point :

    est ce que pour le calcul du GES c’est la valeur des émissions de CO2 qui est retenue, la même que celle utilisée dans le DPE ?

    Pour préciser ma question : est ce que la valeur « émissions de CO2 » exprimée en kg CO2/m² par an, est la même que le « kilogramme équivalent CO2 » qui apparait dans le calcul du DPE ?

    Merci d’avance

    1. Bonjour, oui tout à fait, c’est la même chose. En réalité on parle bien dans tous les cas d' »équivalent CO2″ car il y a d’autres gaz à effet de serre produits, mais pour simplifier parfois on écrit « CO2 » tout court (y compris dans la communication officielle).

  7. Bonsoir. Studio de 19 m2, appartement chauffé au dessus, idem en dessous, un mur sur rue avec fenêtre double vitrage, j’ai pas pu fournir les caractéristiques. Ne sachant pas de quoi est fait le mur, classé au pire. Chauffage radiateur à inertie, mais déjà trop vieux. studio classé G. pourquoi pas ? mais on ne peut pas me dire la note finale une fois quelques milliers de travaux effectués, je n’arrive pas à trouver un simulateur qui me guiderait : après avoir fait confiance au diagnostiqueur, il faudrait que je fasse confiance à des artisans ayant le label RGE Le seul simulateur très succinct trouvé est celui d’EDF (ben oui hein ) qui m’améliore la note…en mettant une pompe à chaleur (où la mettre) et une ventilation hygroréglable type B, et 12 cm de laine de verre contre le mur… (aie les 19 m2)
    Super je suis à E. Ah zut, E en 2034 c’est reparti, peut être même avant. Vous avez dit pigeon ?

  8. Même en 2016 il fallait peut-être réfléchir avant d’acheter un bâtiment pas isolé et avec chauffage électrique. C’est pas la faute du gouvernement si vous n’avez fait aucune analyse. Celui qui a vendu a peut-être été plus malin que vous.

  9. Mon exemple, une maison préfabriquée en location de 37 m2 en chauffage électrique achetée 39000 euros en 2017 classée G conso 656 kw/h(DPE DE 2016 qui prenait en compte les factures de l’occupante), toit en fibrociment amiante. Loyer 385 euros hors charges. D après les premiers diagnostics de professionnels contactés Coût des travaux à réaliser pour arriver à la classe C. Toiture de 51 m2 + isolation combles perdus = 10000 euros/isolation murs extérieurs = 7500 euros/isolation vide sanitaire = 2000 euros/remplacement radiateurs dernière génération 1500 euros. Ventilation VMC simple = 1500 euros soit un total de 22500 euros, soit 58% de la valeur du bien. Une folie. J’en viens à souhaiter qu’accidentellement, elle prenne feu.

  10. Et dans les immeubles où il y a beaucoup de logements de vacances, donc pas chauffés toute l’année, ceux qui ont leur résidence principale, vont consommer nettement plus. On va tenir compte de ce fait ?

    Et les propriétaires qui auront isolé ou surisolé de l’intérieur les murs donnant sur l’extéieur et créé un faux plafond avec 15 cm d’isolant (super efficace) on va en tenir compte ???

    Encore une fumisterie.

    1. Les caractéristiques du logement et de l’isolation sont prises en compte, cela répond à votre 2e question. Concernant la 1ère question, je ne crois pas que ce soit un paramètre pris en compte car il n’est pas impossible que demain ces logements de vacance deviennent des logements à l’année. A confirmer.

  11. Bonjour
    Je paie pour un abonnement 100% renouvelable. Zéro nucléaire.
    Ma consommation tiens compte de ma voiture électrique et autre usage personnel.
    Est ce que je dois appliquer 2,58 ou 2,3 a ma consommation edf?
    18000 kWh en temps de Covid-19 bloqué chez moi.
    Dans ce cas, aucun intérêt tout cela, autant chauffer 100% bois avec mon insert poele de masse.
    (Maison de 2012)

    1. Bonjour,
      D’une part, l’électricité que vous recevez ne dépend pas de votre abonnement, vous recevez exactement la même que vos voisins. Les abonnements « 100 % renouvelable » sont uniquement un procédé marketing basé sur des achats d’obligations, qui ne reflètent pas du tout l’électricité effectivement fournie. D’autre part, l’électricité nucléaire en France est la plus décarbonée, y compris face à l’éolien, au solaire et à l’hydroélectricité. Enfin, ce n’est pas ainsi qu’est calculé votre DPE, et ce n’est pas à vous de le faire mais à un diagnostiqueur.

  12. tres bien écrit. en effet pour améliorer le GES passons à l’électricité d’autant que les autres énergies ne cesseront d’augmenter pour des raisons géopolitiques. Pour le DPE favorisons l’isolation…

  13. J’invité Luspin et Igor à méditer ceci: « les problèmes ne viennent pas ce que l’on ignore mais de ce que l’on croit savoir et qui est faux… »

  14. Une montagne d’imbécilités pour le « calcul » des DPE;ex : quel est le lien entre éclairage et performance énergétique d’un logement ?.
    Beaucoup trop de débiles mentaux,bons pour un asile d’aliénés, au gouvernement : l’exécutif de bas en haut dont Macron, Wargon, etc..

    1. Il y a certainement des choses à discuter dans la méthode de calcul mais à partir du moment où l’éclairage consomme de l’énergie, le « lien entre éclairage et performance énergétique » me semble direct, non ?

      1. Cher Ivan Thiebault. énergie (nucléaire, éolien, charbon…)-électricité je vous donne raison y’a bien un lien et DIRECT !
        Mais s’agissant de mon cas qui n’apparaît pas -pas grave j’ai la solution- et qui donnait réponse aux question posées, critique en prime, de Luspin, PERFORMANCE (!) et non consommation. Mais comment expliquer que pour mon chauffage géothermie (5000kWh/m²/an) et qu’on soit 2 ou 20 dans la maison n’AUGMENTERA jamais, le diagnostiqueur fait ressortir la bagatelle de 29.000 kWh/m²:an ? Quid de ma conso générale 11OOO kWh et qui ressort à 30.000 ! Heureusement pour le CO2 j’ai la meilleure note possible 5 ! Soit ce qui correspondrait à la lettre A !

        Mais merci pour ce petit espace de liberté d’écriture.

    2. Bjr. C’est pour toutes ces raisons que la France est la championne toutes catégories des contradictions, de la paperasse et de l’inquisition. Dés lors que l’on possède un peu plus que la normale, on est mis au pilori, alors que l’on contribue d’une façon importante par les impôts sur les loyers. J’avais acheté ce bien comptant pour améliorer ma retraite qui se dessine. Résultat, c’est une épine dans ma chaussure et je n’ai pas les moyens de tels travaux car peu d’aides car pas assez pauvre et avec une petite retraite, pas le moment de prendre des crédits. Les noms d’oiseaux que vous employez le sont à juste titre. Ras le bol de ces endimanchés prenant leurs décisions dans des salons feutrés et complètement déconnectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.