Avec l’arrivée des beaux jours, les déménagements s’accélèrent, notamment du côté des étudiants. Cette « haute saison » de l’immobilier suscite naturellement les personnes mal intentionnées, et les arnaques sévissent toujours sur internet. Heureusement il n’est pas très difficile de s’en prémunir…

Mode opératoire de l’arnaque

Le journal « La Dépêche » alerte sur de nouvelles arnaques à la location d’appartement qui pullulent en ce moment sur internet. Heureusement, le mode opératoire reste tout à fait classique : des personnes en recherche d’un logement tombent sur des petites annonces sur Le Bon Coin ou Facebook rédigées par un faux agent immobilier, par le biais de photos trouvées ailleurs et généralement alléchantes.

Cet « agent immobilier » leur demande alors une somme d’argent plutôt conséquente (400 euros en l’occurrence) afin de bloquer le rendez-vous pour visiter le bien. C’est ainsi que selon la Dépêche, une multitude de personnes se sont rendues dans l’agence « Avant-Garde » de Toulouse, pensant avoir rendez-vous avec une personne qui n’existe pas.

Comment repérer et éviter les arnaques immobilières ?

La règle n°1 que nous répétons sans cesse : ne jamais envoyer de l’argent avant d’avoir – a minima – visité le bien, voire, si possible, signé le bail. Il faut savoir qu’en théorie, ni un professionnel de l’immobilier ni un propriétaire particulier ne peut exiger de l’argent à un candidat locataire avant la signature du bail.

Si au cours d’un échange il apparaît que le bailleur vous réclame un paiement, par exemple pour bloquer un rendez-vous ou réserver le logement, nous vous recommandons fortement de mettre fin à votre discussion : il s’agit probablement d’une arnaque. Pour en savoir plus sur les techniques permettant de détecter une arnaque à la location, lisez ceci.

L’autre astuce pour vérifier l’authenticité d’une offre, est de rechercher l’origine des photos qui vous sont présentées. Pour cela, il faut procéder à ce qu’on appelle une « recherche d’image inversée« , ou une « recherche par image » : on va utiliser un moteur de recherche pour détecter toutes les autres occurrences de telle ou telle image sur internet. Autrement dit : est-ce que cette image a été utilisée ailleurs sur le web, et comment. Voici un tutoriel sur la marche à suivre.

Si la recherche inversée vous montre que cette photo apparaît dans des annonces pour un grand appartement de 85 m² à Paris, alors que l’offre qu’on vous présente concerne un studio de 22m² à La Rochelle, vous devez automatiquement vous méfier.

Sur LocService, grâce à notre expérience de plus de 15 ans, nous avons mis en place des procédures de contrôles très strictes permettant de minimiser le risque d’arnaque afin de protéger nos utilisateurs. Par ailleurs, nous sommes partenaires de DossierFacile.fr, une plateforme du service public qui sécurise les justificatifs du dossier locataire. Pour créer une demande de location sur LocService et bénéficier gratuitement de DossierFacile.fr, cliquez ici.

Evaluez cet article :
Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.