Avec le prélèvement à la source, le salaire net des locataires imposables va diminuer significativement. Certains verront leur fiche de paie amputée de plusieurs centaines d’euros. Quid alors de la fameuse règle du « gagner 3x le loyer » pour obtenir une location, généralement appliquée par les agences comme par les loueurs particuliers ?

Pour qu’une candidature de locataire soit considérée comme viable pour un bailleur, ce dernier demande généralement que le candidat gagne au moins trois fois le montant du loyer. Cela permet ainsi de rassurer le propriétaire quant à la capacité du locataire à régler ses loyers tout en conservant un reste à vivre suffisant. Par conséquent, la loi autorise le bailleur à réclamer les 3 derniers bulletins de salaire de chaque candidat (entre autres, voir la liste complète des justificatif autorisés) pour étudier son dossier.

Mais que se passera-t-il lorsque ces bulletins verront leur montant diminué après le prélèvement à la source ? C’est ce montant qui reflétera réellement les ressources mensuelles du candidat ; avant le prélèvement à la source, le salaire net n’était finalement pas tout à fait représentatif car il ne comptait pas les impôts sur le revenu. Les habitudes devront donc peut-être changer un peu chez les bailleurs pour sélectionner les candidats :

  • Soit prendre en compte le salaire (ou la retraite, la pension,…) avant impôt pour calculer la règle du « 3x le loyer ». Mais dans ce cas, il ne faut pas oublier que ce salaire avant impôt ne reflète pas les ressources réelles du candidat ;
  • Soit assouplir ce taux, et non plus demander 3 fois le loyer, mais 2,5 fois par exemple (ce que font déjà certains). Cela implique que les locataires non imposables bénéficieront aussi de cet « élargissement » ;
  • Soit continuer d’appliquer la même règle vis-à-vis du salaire net d’impôt, au risque de réduire les candidats éligibles.

Cette réflexion concerne  non seulement le secteur locatif, mais aussi bien sûr le domaine du crédit et du prêt bancaire qui se base aussi en général sur un taux d’endettement de 33 % maximum.

Et vous, quelle méthode pensez-vous appliquer ?

Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant (3 votes, average: 2,00 out of 5)
Loading...

11 Commentaires sur “Prélèvement à la source / location : faudra-t-il encore « gagner 3x le loyer » ?

  1. Et si mes revenus officiels correspondent à plus de trois fois le montant du loyer, mais que je suis sans cesse à découvert à la banque et (ou) couvert de crédits, comment pourrais-je payer le loyer mensuel alors que je rentre dans le cadre (idiot) du 3 x le montant du loyer ?

    1. Le cadre du 3x le loyer est un principe général, pas une obligation. C’est un point de repère qui fonctionne en général assez bien pour s’assurer de la solvabilité du locataire, mais il y a bien sûr des locataires tout à fait solvables qui gagnent moins, et des gens qui gagnent plus et qui gèrent leurs finances n’importe comment. Il appartient au bailleur de faire preuve de discernement en la matière lorsqu’il choisit son futur candidat (ça passe aussi par le ressenti du « sérieux » de la personne).
      Dans tous les cas, si une personne s’engage sur un bail mais se retrouve en situation d’impayé, elle devra répondre des conséquences et risquer une procédure d’expulsion.

  2. Alors vraiment je ne comprends pas
    Avant vous ne teniez pas compte du montant des impôts donc même chose prendre le salaire net avant retenue de l impôt
    Je ne vois pas le probleme
    Pourquoi ne pas demander toutes les dépenses du locataire pdt que vous y êtes ??

    1. « car le reste a vivre ne sera plus le même en fin de mois. » Ah bon ? Vous teniez compte des personnes imposées qui avait choisi la mensualisation précédemment, leur demandiez quel crédits ils avaient, à quel services ils étaient abonnés, leur panier moyen lors des courses, etc ? Et pour ceux qui payaient en 3 tiers (au final sur une année le bilan est le même, juste l’état qui prélève la même somme mais différemment) ?

      Si beaucoup de propriétaires ont ce raisonnement, je sens que du monde va se mettre en taux personnalisé à 0% pour ne pas se faire limiter par l’erreur de calcul de certains…

  3. Bonjour
    A ce propos quelles seront les conditions demandées par les compagnies d »assurances : exemple : la regle « gagner 3x le loyer »ou 2,5x pour que le propriétaire puisse souscrire le contrat des loyers impayés.
    Dans ce cas, les garanties resteront les mêmes ?
    Merci de votre réponse.

  4. Bonjour,

    Effectivement personne n’oblige le « 3x fois le loyer » c’est juste une habitude bien ancrée. Personnellement, je fais du cas-par-cas, je demande à ce que le candidat s’approche du 3x fois le loyer mais je n’accepte pas en dessous de 2,5. Avec le prélèvement à la source, je pense que je demanderai à ce que cela s’approche des 2,5x le loyer

  5. pour moi cela ne change rien car je loue a des locataires que personne ne veux et qui ne rentrent pas dans le moule.
    depuis 15ans j ai donné une chance de redémarrer a pas mal de locataires ( pas de salaire pas de logement et vis et versa) le serpent qui se mord la queue .je n ai a ce jour jamais eu de problèmes a part de petits retard de payement régularisés par la suite
    je continu sur cette voie

  6. il faudra étudier au cas par cas peut être plus se baser sur les avis d’imposition prendre en compte le taux appliqué( neutre ou individualisé ….) prendre en compte les revenus fonciers, le fait que les prélèvements à la source pourront être remboursés en partie par des reversements

  7. Enfin un site qui aborde ce sujet que je redoute particulièrement (en vue de location ou achat)…

    Le législateur a-t-il prévu de revoir à la baisse les garanties exigibles par le bailleur ? Par les banques dans le cadre d’un emprunt ?

    Comment accompagner le changement de mentalité du 3x vers le 2.5x sans demander des garanties externes plus élevées alors que les bailleurs sont actuellement apeurés par le risque d’impayé ?

    1. Content de voir que mon article vous a interpellé 🙂
      A ma connaissance non, aucune disposition de prévue par le législateur. Dans le domaine de la location, la règle du « gagner 3x le loyer » n’est qu’une convention et non une obligation légale, donc je ne pense pas que la loi vienne y modifier quelque chose. Il faudra que la presse s’empare de se sujet pour qu’il trouve écho et que les principaux acteurs livrent leur préconisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.