Un squat désigne l’occupation d’un logement vide par un ou plusieurs individus sans droit ni titre, accompagnée d’une entrée par effraction.

L’expulsion de squatteurs nécessite d’engager des procédures souvent longues et coûteuses. En effet, lorsqu’un squatteur refuse de quitter le logement, le propriétaire ne pourra pas lui-même obliger l’occupant à le libérer. Il devra donc entamer des démarches pour obtenir l’évacuation forcée des squatteurs, ou leur expulsion par les forces de l’ordre.

Par ailleurs, l’évacuation de squatteurs n’est pas toujours aisée car ces derniers sont souvent très bien informés sur leurs droits. Il faut savoir qu’expulser un squatteur soi-même est tout à fait illégal. Et ce tout simplement car votre bien est devenu le domicile des squatteurs. Le propriétaire n’a aucun droit dans cette situation et les squatteurs sont bien conscients de ces lois les protégeant et ils usent régulièrement de manœuvres afin de pouvoir se maintenir dans les lieux le plus longtemps possible. Par exemple, lors de la trêve hivernale, le propriétaire sera en impossibilité de récupérer son appartement ou sa maison. 

Dès lors qu’un squatteur s’introduit chez vous, vous disposez de 48 heures pour le faire sortir avec les forces de l’ordre, car dépassé ce délai, il sera très difficile de récupérer votre logement et il faudra entamer une procédure judiciaire. C’est pour cela qu’il est très important de garder un œil sur son bien et de faire des visites régulières afin d’éviter cela. 

Ainsi, si vous avez une alarme qui sonne ou que le squatteur ne parvient pas à rentrer chez vous, il finira par abandonner. 

De ce fait, sachant qu’il est très difficile de se débarrasser d’un squatteur et de récupérer son logement, il est donc nécessaire de le sécuriser.

Quelques conseils simples pour éviter les squatteurs 

Afin d’éviter que votre logement se retrouve occupé par des squatteurs lorsque vous êtes absents, ou simplement si c’est un bien locatif et que vous n’avez pas de locataire à ce moment précis. Il est important d’assurer une présence même en cas d’absence. En effet, une maison qui vit sera moins exposée au risque d’être occupée illégalement car la présence et le mouvement permettront de dissuader les squatteurs. 

Voici quelques conseils pour ne pas montrer que votre logement est vide :

  • Vous pouvez faire des visites régulières durant lesquelles vous allez relever le courrier.
  • Il est primordial d’ouvrir et de fermer les volets et rideaux régulièrement.
  • Il faut allumer les lumières durant toute la durée de la visite. Vous pouvez même acheter un simulateur de présence de type prise connectée à laquelle vous allez brancher une lampe. Vous pourrez donc l’allumer dès que vous en sentirez le besoin et donc simuler à distance qu’il y a de l’occupation à des heures plus ou moins aléatoires.
  • Vous devez également vous occuper des extérieurs, arroser les plantes…

Si vous ne pouvez pas assurer ces visites, vous avez toujours la possibilité de demander à un proche ou un voisin de se rendre ponctuellement chez vous pour effectuer ces contrôles.

Par ailleurs, il est nécessaire que ces visites n’aient pas toujours lieu à la même heure ou au même moment de la journée.

Il existe d’autres méthodes permettant de faire acte de présence sans forcément avoir à se déplacer.

En effet, vous pouvez programmer à distance l’allumage de vos lumières intérieures et extérieures, mais également l’ouverture et la fermeture automatique de vos volets. 

Pour cela vous devrez opter pour des objets connectés proposant ce type de fonctionnalités et vous serez apte à tout gérer depuis une application sur votre smartphone.

Investir dans du matériel de dissuasion au squat 

Suite à ces astuces peu onéreuses mais très efficaces, il est tout de même nécessaire de reconnaître que pour une sécurité encore plus complète, il est impossible de ne pas investir dans du matériel de protection.

En effet, il existe des technologies permettant de sécuriser son logement et à la fois d’éviter l’intrusion de squatteurs

Vous pouvez par exemple : 

  • Installer une alarme afin d’être averti si une personne non autorisée tente par effraction d’entrer dans votre logement. Vous pourrez donc à ce moment-là prévenir la police ou un proche afin que quelqu’un se rende sur les lieux. Si vous n’êtes pas trop loin, vous aurez même la possibilité de vous déplacer vous-mêmes. 
  • Choisir la surveillance avec des caméras que vous mettrez tant à l’intérieur qu’en extérieur. Vous contrôlerez la caméra à distance et aurez une vision sur votre domicile et votre jardin par exemple, depuis n’importe quel endroit avec une application mobile. En effet, si vous faites le choix d’installer une caméra extérieure, le squatteur pourra la voir et se rétracter. Mais faites attention, vous ne pouvez filmer que votre jardin et non pas la voie publique. 

Si vous optez pour la surveillance par caméra et l’installation d’une alarme, il est important de bien prévenir sur l’usage de ces appareils. Cela veut dire que vous devez mettre des panneaux ou autocollants informant que votre logement est équipé de ce type de matériel. Ainsi, vous serez en mesure de bien dissuader les squatteurs qui verront que votre appartement ou votre maison dispose d’une haute protection de qualité. 

Les choix d’installer une alarme et une caméra de surveillance sont certes coûteux mais permettent de renforcer considérablement la sécurité de votre domicile. 

Faire le choix d’une sécurité plus classique

Comme vous avez pu le constater, vous disposez de différentes solutions afin de protéger votre logement des squatteurs. Cependant, il ne faut pas oublier les produits plus classiques mais infaillibles pour la sécurité de votre maison ou appartement. 

Effectivement, comme vous avez pu le lire quelques lignes plus tôt, les squatteurs vont entrer par effraction dans votre domicile. 

De ce fait, quoi de mieux qu’un cylindre de serrure pour protéger sa porte d’entrée. Il vous offrira une résistance extrême grâce au système anti-casse, anti-crochetage, anti-perçage et anti-arrachage dont il dispose.

Généralement les squatteurs cherchent justement à rentrer et à changer le cylindre pour mettre le leur. Puis le propriétaire finit par arriver et avec ses clés, il se trouve dans une impasse et ne peut plus accéder à l’intérieur de son domicile. Donc bien souvent, les squatteurs cassent le cylindre en place depuis l’extérieur. C’est alors vraiment important d’en avoir un qui résiste bien aux différentes attaques depuis l’extérieur.

En complément de ce cylindre de porte, vous pouvez aussi opter pour un produit compatible, c’est le verrou de sécurité. 

Si vous faites le choix d’acquérir un cylindre ainsi que plusieurs verrous, vous pourrez même avoir la même clé pour ouvrir chacun de vos produits. De plus, personne ne pourra reproduire cette clé puisque ce n’est possible de le faire que sous présentation de la carte de propriétaire que vous serez le seul à détenir. 

Ces produits sont donc parfaits pour empêcher l’intrusion des squatteurs. 

Ensuite, il faut également songer à protéger ses fenêtres soit en y installant des verrous, en choisissant des poignées à clé ou encore en mettant des barreaux. Il existe également des barres blindées avec un très haut niveau de sécurité, elles se fixent aux deux extrémités de la fenêtre et empêchent son ouverture. Vous trouverez aussi des poignées de fenêtre à clé mais cette fois-ci avec alarme

Enfin, il faut également mettre en place des barrières physiques :

  • Par exemple, opter pour une pose de grillages ou de bordures des espaces extérieurs
  • Il est important d’avoir des portails assez hauts pour rendre votre maison plus inaccessible et qu’elle soit moins visible.
  • Vous pouvez installer une poignée de porte blindée dans le but que le cylindre de serrure soit inaccessible et qu’il ne puisse pas être démonté

Ainsi, lorsque l’on est propriétaire et que l’on souhaite louer son bien, il faut faire très attention aux squatteurs, mais pour aller plus loin, il faut bien choisir son locataire.

Il ne faudrait pas que vous tombiez sur une personne qui souhaite sous-louer illégalement l’appartement ou la maison que vous avez gentiment accepté de lui louer en accordant votre confiance

Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.