Accueil - Location de particuler >> Guides >> Guide Propriétaire >> L'investissement locatif >> Le Robien Recentré

Le Robien Recentré

Le Robien recentré, ou Robien modifié, est un dispositif de défiscalisation venu en remplacement du Robien le 1er septembre 2006. Il en modifie principalement le taux d'amortissement ainsi que le plafond des loyers à respecter. Le Robien recentré était ouvert à ceux qui ont fait l'acquisition d'un logement neuf ou ancien destinée à la location entre le 1er septembre 2006 et le 31 décembre 2009.
 

Les logements concernés par le Robien recentré :

Sont concernés par le dispositif Robien recentré l'acquisition de :

  • Logements achetés neufs ou en état futur d'achèvement à compter du 1er septembre 2006 jusqu'au 31 décembre 2009.
  • Logements que le contribuable a fait construire et qui font l'objet, à compter du 1er septembre 2006 et jusqu'au 31 décembre 2009, d'une déclaration d'ouverture de chantier.
  • Locaux affectés à un autre usage que l'habitation et transformés en logements, acquis après le 1er septembre 2006 et jusqu'au 31 décembre 2009.
  • Logements qui ne satisfont pas aux conditions de décence et réhabilités par le bailleur à compter du 1er septembre 2006 jusqu'au 31 décembre 2009.

Les conditions du Robien recentré :

L'investisseur doit respecter les conditions suivantes :

  • Louer le bien nu (non meublé)
  • Louer le bien pendant 9 ans au minimum
  • Louer le bien à titre de résidence principale
  • Louer le bien à une personne extérieure à son foyer fiscal
  • Commencer la location dans les 12 mois suivant l'acquisition ou l'achèvement du bien.
  • Déclarer son investissement pour bénéficier des avantages fiscaux.
  • Respecter le plafond des loyers (hors charges) défini :
Pour 2018 Descriptif de la Zone Prix au m²
Zone A Agglomération parisienne, Côte d'Azur, et Genevois français 23,30 €/m²
Zone B1 Agglomération de plus de 250.000 habitants, troisième couronne Ile de France, pourtour de la cote d'Azur, départements outre-mer, Corse 16,20 €/m²
Zone B2 Agglomérations de plus de 50.000 habitants, et agglomérations chères situées aux franges de l'agglomération parisienne et en zones littorales ou frontalières 13,24 €/m²
 Zone C Reste du territoire 9,70 €/m²

Pour fixer le loyer de la location, la surface à prendre en compte est la surface habitable augmentée de la moitié des annexes dans la limite de 8 m² (cave, cellier, balcon...). Par exemple pour un appartement à Paris de 30 m² avec un balcon de 8 m², la surface à prendre en compte est de : 30 + 8/2 = 34 m², donc le loyer ne pourra pas dépasser 785,74 € par mois. (34 x 23,11)
Ces plafonds sont relevés chaque année au 1er janvier, dans la même proportion que la variation de l'indice de référence des loyers (IRL) publié par l'INSEE.
Le Robien recentré n'impose pas de limites de revenus pour les locataires.

Comment bénéficier du Robien recentré ?

Pour bénéficier des avantages fiscaux, l'investisseur ne doit surtout pas oublier d'en faire la demande lors de sa déclaration de revenus de l'année d'acquisition du bien. Pour cela, il faut joindre à sa déclaration de revenus :

  • Une déclaration d'option conforme à un modèle type,
  • L'engagement de louer ce logement nu en tant que résidence principale pendant une durée de neuf ans et selon un modèle type. Cet engagement est accompagné d'un certain nombre de justificatifs (copie du bail, montant du loyer mensuel).

Avantages fiscaux et amortissement du Robien recentré :

Le régime De Robien permet de déduire des ses revenus fonciers un amortissement égal à :

  • 6% du prix de revient du logement pour les sept premières années, puis de
  • 4% pour les deux années suivantes.

A l'issue de cette période de neuf ans de location, le bailleur aura amorti 50% du coût d'acquisition du logement. Cette période n'est pas prolongeable.
En plus de l'amortissement, l'investisseur peut déduire de ses revenus locatifs :

  • Les charges liées à l'investissement (frais de gestion, assurance, …).
  • La totalité des intérêts d'emprunts.
  • Tous les frais liés au crédit.

L'investisseur obtiendra donc un résultat négatif nommé déficit foncier. Ce déficit (provenant des dépenses autres que les intérêts d'emprunts) viendra en déduction du revenu global jusqu'à 10.700 € par an. Le reste est reportable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes. Pour plus d'information sur les mécanismes de la fiscalité immobilière, vous pouvez consulter la fiche suivante : la fiscalité immobilière

Cela pourrait vous intéresser :
La rentabilité locative
Pour dégager une bonne rentabilité de son investissement locatif, il faut commencer par bien savoir la calculer : rentabilité brute, rentabilité nette,...

En savoir plus

Loi Pinel
La loi Pinel est le principal dispositif de défiscalisation actuel pour l'investissement locatif. Il permet une réduction d'impôts jusqu'à 21 % du montant de l'investissement.

En savoir plus

La fiscalité immobilière
Revenus fonciers, régime réel, charges déductibles, micro-foncier,... Ces termes n'auront plus de secrets pour vous après avoir lu cette page sur la fiscalité de la location immobilière !

En savoir plus

Location en meublé : LMNP, LMP
Comment fonctionne la fiscalité de la location meublée ? Selon le montant des recettes annuelles, l'investisseur aura le statut LMNP ou LMP. Explications dans cet article.

En savoir plus

Dispositif "Louer Abordable"
Le dispositif Louer Abordable, aussi appelé Cosse Ancien, permet de défiscaliser les revenus locatifs jusqu'à 85 % en échange de loyers modérés.

En savoir plus

Borloo Ancien
Le Borloo ancien est un dispositif de défiscalisation mis en place le 1er octobre 2006 à la suite du Besson ancien. Son rôle est d'encourager les propriétaires à louer leurs logements à des locataires aux revenus moyens ou faibles.

En savoir plus

Borloo Neuf
Le Borloo Neuf est un dispositif d'amortissement pour les investissements locatifs neufs réalisés entre le 1er septembre 2006 et le 31 décembre 2009.

En savoir plus

Loi Girardin
Le dispositif Girardin social est une loi de défiscalisation en vigueur depuis 2003 pour encourager l'investissement locatif dans les départements d'outre-mer.

En savoir plus

Loi Malraux
La loi Malraux permet aux contribuables fortement imposés de défiscaliser en restaurant et en louant un logement situé dans un Site Patrimonial Remarquable.

En savoir plus

Loi Scellier
Le dispositif Scellier est l'ancêtre du Pinel. Disparu fin 2012, il avait pour but d'encourager l'investissement locatif dans le neuf grâce à une défiscalisation allant jusqu'à 25 % du prix d'acquisition.

En savoir plus

Loi des monuments historiques
Ce dispositif permet aux propriétaires d'immeubles classés de les louer en bénéficiant d'une défiscalisation sur le montant des travaux de restauration.

En savoir plus