Comme tous les ans, la tension locative commence à se faire ressentir dans certaines grandes agglomérations à l’approche de la rentrée universitaire de septembre. Et dans un contexte de concurrence effrénée entre les candidats locataires, on entend souvent dire qu’il n’est pas possible de louer un logement sans des revenus équivalents à trois fois le loyer. Si il est vrai que les propriétaires souhaitent sécuriser au maximum leur investissement locatif et privilégient souvent les locataires à hauts revenus, il est tout de même possible de signer un bail sans répondre à ce seul critère. Comment ? On vous explique tout en quelques points 😉

Gagner 3 fois le loyer : ce n’est pas une obligation !

Il est tout d’abord important de rappeler que, d’un point de vue légal, il n’existe pas de revenu minimum nécessaire pour pouvoir louer un bien.

La pratique consistant à demander des revenus supérieurs à trois fois le montant du loyer est donc finalement un usage, mais rien n’interdit à un propriétaire de choisir un locataire qui gagne moins. Et si ce critère est la plupart du temps non négociable auprès des agences, il n’en est pas de même lors d’une recherche de particuliers à particuliers. En effet, si les revenus sont un critère important lors de la sélection du futur locataire, ce n’est pas le seul pris en compte.

La location entre particuliers : une solution plus souple

La recherche de particulier à particulier présente en effet l’avantage d’être une approche plus humaine et moins automatique dans la sélection des candidatures de locataires pour un logement.

Ainsi un propriétaire qui gère son bien en direct va en général prendre en compte un faisceau de critères plutôt que le seul critère des revenus. Son souhait ? Que son bien soit occupé par des locataires respectueux avec qui une relation de confiance peut être instaurée. Autant que le revenu brut, le critère du reste à vivre du candidat va ainsi être pris en compte. Car mieux faut un locataire aux revenus plus modestes mais sérieux et bon gestionnaire, plutôt qu’un locataire aux revenus plus élevés mais qui ne prendra pas soin du bien ou qui vit au dessus de ses moyens… En louant entre particuliers, il s’agit finalement plus d’une question de « feeling » et de confiance que de chiffres et de dossier. Ce qui permet souvent aux locataires qui n’ont pas le « dossier parfait » de trouver tout de même un logement (on en parle d’ailleurs ici).

Et pour aller encore un peu plus loin, LocService.fr propose un système de mise en relation inversée entre particuliers dans lequel ce sont les propriétaires qui contactent directement les candidats locataires. Chaque propriétaire reçoit les candidatures correspondant à son logement en fonction de critères objectifs non discriminatoires : loyer, type de bien, secteur géographique, superficie, date de disponibilité… Les demandes de location transmises doivent satisfaire l’ensemble de ces critères, et pas seulement un d’entre eux. Le propriétaire a alors accès aux informations détaillées des locataires : situation professionnelle et personnelle, possibilité ou non de présenter un garant, niveau de revenus, etc. Tout est fait pour que le propriétaire ait une vision complète du profil de chaque candidat avant même de prendre contact avec lui. Lorsqu’il décide de l’appeler ou de lui envoyer un e-mail, c’est en connaissance de tous ces éléments qu’il le fait.

Le système proposé par LocService permet donc aux propriétaires d’avoir une approche plus globale dans la recherche de leur locataire. Car au delà des simples critères classiques, une grande place est accordée aux précisions que souhaitent apporter les candidats locataires. Ce qui humanise la mise en relation et permet à certains propriétaires de passer au delà des a priori et critères rigides des agences. Ainsi, sur LocService, il  est tout à fait possible de trouver un logement sans nécessairement gagner trois fois le montant du loyer.

Augmenter ses chances avec un garant

Si malgré tout les revenus du locataire sont un paramètre bloquant pour pouvoir prétendre au type de bien recherché, il sera nécessaire de trouver un garant. Celui-ci peut être physique (un membre de la famille, un ami), un dispositif d’état tel que Visale, ou encore un organisme privé comme GarantMe. L’objectif ? Rassurer le propriétaire !

Si le garant est une personne physique, celui-ci devra avoir un revenu suffisant pour pouvoir se porter garant en cas d’impayé ou de détérioration du bien. Il devra donc fournir ses fiches de revenus afin de s’assurer que ses revenus sont suffisants mais encore une fois, il n’y a aucune obligation légale, tout dépend du propriétaire.

Concernant Visale, il s’agit d’une caution accordée au locataire permettant d’avoir un garant durant trois ans. Cette garantie gratuite est accordée sous certaines conditions au locataire par Action Logement pour prendre en charge le paiement du loyer et des charges locatives de sa résidence principale, dans le parc privé, en cas de défaillance.

Enfin, certains organismes privés peuvent également, sur étude de dossier, se porter garant pour les locataires. C’est notamment le cas de Garantme. Cette société se propose en effet de faciliter la recherche de logement dans le parc privé en se portant garant pour les locataires. L’analyse et la réponse au dossier du locataire sont simples et rapides. Et le paiement des frais de garantie ne se fait qu’au moment de la signature du contrat de location : il serait dommage de s’en priver 😉

Pour commencer votre recherche de location de particulier à particulier sur LocService, cliquez ici !

Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.