Comme chaque année, le site Letudiant.fr vient de publier son palmarès des villes françaises où il fait bon étudier. Offres de formation, vie étudiante, cadre de vie, emploi et dynamisme économique ont été passés au crible pour chacune des 45 principales villes étudiantes françaises. Et pour cette seizième édition, c’est de nouveau Toulouse qui se voit décerner la palme du classement pour la cinquième année consécutive.

Les meilleures villes étudiantes : Toulouse, Rennes, Montpellier et Strasbourg

Pour établir ce palmarès, pas moins de 16 indicateurs répartis en 5 catégories ont été pris en compte :

  • Attractivité : indicateurs liés au volume et à l’évolution de la population étudiante ;
  • Formation : étendue de l’offre de formations et succès obtenus ;
  • Vie étudiante : offre culturelle, initiatives locales, part d’étudiants dans la population ;
  • Cadre de vie : transport, logement étudiant, équipements sportifs, parcs et jardins;
  • Emploi : dynamisme de l’emploi, taux de chômage.

Et au vu de ces critères, les 10 meilleurs villes étudiantes en 2022-2023 sont les suivantes :

  1. Toulouse – 120 points
  2. Rennes – 117 points
  3. Montpellier – 116 points
  4. Strasbourg – 116 points
  5. Grenoble – 115 points
  6. Lyon – 115 points
  7. Bordeaux – 114 points
  8. Nantes – 112 points
  9. Paris– 111 points
  10. Poitiers – 107 points

Toulouse confirme donc son statut de ville étudiante la plus agréable de France en trustant la tête du classement pour la cinquième année consécutive. Rennes se maintient quant-à elle en deuxième place du palmarès. C’est donc sur la troisième marche du podium qu’il y a du changement cette année puisque Montpellier et Strasbourg sont élues troisièmes meilleures villes étudiantes avec 116 points chacune.  

A l’inverse, Douai, Point-à-Pitre et Fort-de-France ferment ce classement des 45 villes françaises de plus de 8000 étudiants.

Vous êtes en recherche d’un logement étudiant ? Déposez votre demande de location sur LocService et recevez des offres de particuliers sans frais d’agence.

Des métropoles saturées de plus en plus chères

Le classement de cette année annonce clairement une nouvelle donne : les villes étudiantes « historiques » commencent à être saturées du fait notamment de l’augmentation du prix des loyers. Les chiffres utilisés pour calculer le loyer moyen provenant de LocService, comme l’année dernière.

Ainsi, seulement 13 villes sur les 45 du classement affichent cette année des loyers moyens inférieurs à 400 euros pour un studio. Et les loyers augmentent plus vite dans certaines d’entre elles. Ainsi Lyon et Lille sont les deux villes où l’augmentation des loyers est la plus importante par rapport à l’an dernier.

Avec cette augmentation des prix dans les métropoles étudiantes emblématiques, les villes moyennes gagnent en attractivité. Cela explique le fait que des villes étudiantes moins chères gagnent des points au classement général.

Voir le classement complet

Evaluez cet article :
Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.