Guide de la location >> Logement étudiant >> Les types de logements étudiants
+ Réussir sa location
+ Les pièges de la location
+ Les aides au logement
+ Réussir son déménagement
+ Diagnostics immobiliers
+ Investissements locatifs
+ Travaux dans une location
+ Trouver sa location
- Logement étudiant

Les types de logements étudiants

Rechercher un logement étudiant

Les aides au logement de la CAF : APL et ALS

Le passeport logement étudiant

Le bail étudiant

Les charges et taxes

Les formalités à connaître

A faire avant d'emménager

Quitter son logement étudiant

La colocation entre étudiants

Etudiant : quel fournisseur d'accès Internet choisir ?

+ La copropriété
Loading

Les types de logements étudiants

Il existe différents types de logements étudiants, conventionnés ou non, avec des accès parfois réservés en fonction de la situation financière du demandeur. Ces logements étudiants sont plus ou moins économiques et leur disponibilité dépend de la situation du demandeur.

Les cités universitaires et résidences du CROUS

Le CROUS gère 150.000 habitations en France et ne peut donc pas satisfaire les nombreuses demandes de logement. Les logements du CROUS sont donc attribués sur dossier et en priorité aux étudiants aux faibles revenus, éloignés de leur famille ou aux étudiants étrangers.

Le Dossier Social Etudiant (DSE) doit être déposé chaque année entre le 15 janvier et le 30 avril : les logements sont attribués tous les ans et non pour la durée des études. Un étudiant accepté une année peut donc se voir refusé l'année scolaire suivante.

Les chambres des cités universitaires (également appelées cités U) gérées par le CROUS constituent la solution la plus économique pour les étudiants : 150 € par mois en moyenne.
Petites (9 à 10 m²) et souvent anciennes, elles sont cependant généralement proches des facs, IUT, ...
Elles ouvrent droit à l'Allocation de Logement Social (ALS).

Les résidences étudiantes du CROUS proposent quant à elle des logements un peu plus grands (18 à 23 m²), plus récents et un peu plus onéreux : 250 € par mois en moyenne.
Ce sont des studios, des T1 ou des T2. Il existe quelques T3 mais en petit nombre.
Ces logements ouvrent droit à l'Aide Personnalisée au Logement (APL).

Les foyers pour étudiants

Il existe plusieurs types de foyer :

• Les foyers d'étudiants : en règle générale gérés par des associations (principalement religieuses) et fermés pendant les vacances universitaires.
• Les foyers de jeunes travailleurs : en principe réservés aux ouvriers, aux employés ou apprentis de 16 à 25 ans, ils peuvent ouvrir exceptionnellement leurs portes aux étudiants qui répondent aux critères ci-dessus et aux ressources modestes.


Qui dit foyer, dit règlement intérieur, souvent strict notamment pour les horaires de repas, d'ouverture et de fermeture des portes.

Souvent réservés aux étudiantes, les foyers étudiants proposent des chambres individuelles ou des chambres pour 2 à 3 personnes, pour 380 à 540 € par mois en moyenne. Le prix varie selon le type d'hébergement : pension complète, demi-pension.

L'hébergement en foyer de jeunes travailleurs ouvre droit à l'Aide Personnalisée au Logement (APL).

Les logements sociaux pour étudiants

Un logement social est un logement destiné, par un organisme public ou privé, à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger sur le marché libre.
La loi MLLE de 2009 a adouci les conditions de location dans le parc HLM afin de développer une offre de logements sociaux réservés aux étudiants et apprentis.
Par dérogation, des organismes HLM peuvent ainsi louer quelques uns de leurs appartements, meublés ou non, aux étudiants, sans tenir compte du plafond de ressources.
Il est cependant notoire que ces logements sont majoritairement éloignés des lieux universitaires car souvent situés en périphérie des grandes villes.

Les logements sociaux de type HLM sont rares, les conditions d'accès restent strictes, même si elles ont été pour partie assouplies. Leur accès dépend de la composition de la famille de l'étudiant, de l'ancienneté de sa demande mais aussi de ses conditions de logements et de ses difficultés à faire face aux frais de logement. Pour accéder à un logement social étudiant, il faut s'inscrire sur les listes d'attente (office HLM de la commune ou DDE) et renouveler sa demande chaque année.

Les étudiants locataires d'un logement social ne bénéficient pas du droit au maintien dans les lieux et doivent demander le renouvellement du contrat de location tous les ans, sous réserve qu'ils respectent toujours les conditions qui leur ont permis d'accéder au logement (notamment être encore étudiant). Comme pour les logements du CROUS, le renouvellement n'est pas acquis automatiquement.
Certains logements sociaux de type HLM sont gérés par le CROUS.

Les logements sociaux étudiants, qui sont conventionnés, ouvrent droit à l'Aide Personnalisée au Logement (APL).

Les résidences étudiantes privées

Les résidences avec services de type commercial, dont certaines sont destinées principalement aux étudiants, se sont multipliées ces dernières années en raison d'avantages fiscaux accordés aux investisseurs particuliers.

Les studios ou les appartements proposés par ces résidences sont meublés et plus onéreux que les logements proposés « directement » par les bailleurs privés en raison des services collectifs qui sont proposés et « inclus dans le prix ».

Ces services sont variés (laverie, foyer, salle de gym, ...) mais doivent nécessairement comporter au moins 3 des 4 prestations suivantes :

• petit-déjeuner
• nettoyage régulier des locaux
• fourniture de linge de maison
• réception

Contrairement à une fausse idée très répandue, les contrats de location proposés par ces résidences (Estudines, Lauréades, Studélites, Appart'Etudes, Nexity Studéa...) sont strictement réglementés et relèvent de la législation des meublés.
Ces résidences ne sont pas conventionnées et les étudiants ne peuvent donc pas bénéficier de l'APL, mais de l'ALS.

Il existe également des résidences conventionnées, qui ouvrent donc droit à l'APL.
Elles ressemblent aux résidences avec services de type commercial (logements meublés, présence de services collectifs) mais leurs loyers sont plus abordables. Il peut s'agir de logements HLM ou de logements privés proposés par des organismes sociaux comme le CROUS ou par des associations à but non lucratif.

Les bailleurs privés

Lorsqu'un étudiant ne peut pas obtenir de logement auprès du CROUS, ni de place en foyer, il lui est toujours possible de s'adresser à des bailleurs privés.
Soit directement avec le propriétaire avec LocService, soit par l'intermédiaire d'une agence immobilière qui demandera des frais (1 mois de loyer hors charges en moyenne).

Les bailleurs privés sont la catégorie qui propose le plus de logements et certains souhaitent même ne louer qu'à des étudiants, notamment grâce au bail étudiant.

La colocation pour étudiants

La colocation est possible dans certains logements du CROUS, dans les logements sociaux pour étudiants et auprès des bailleurs privés.

Cette solution attire de plus en plus d'étudiants qui tendent à l'idéaliser (moins de frais, convivialité, ...) mais qui peuvent vite déchanter si les colocataires ne s'avèrent pas correspondre à leurs attentes.
Chaque bailleur peut accepter ou non de louer son logement en colocation et c'est généralement et également lui qui choisit le nombre de colocataires.
Pour connaître les spécificités de cette façon de se loger, nous vous invitons à lire notre article sur la colocation entre étudiants.

Vous appréciez notre site ? Faites-le connaître !


Vous recherchez
une location ?
Vous recherchez
un locataire ?
 |  |  | ©1997 LocService - RCS Vannes n° B 414 438 192 - Plan du site - Reproduction interdite | 

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. .