Après avoir analysé plus de 13.000 offres et demandes de locations d’étudiants réalisées sur les 12 derniers mois en Auvergne-Rhône-Alpes, LocService.fr a publié une étude pour illustrer le marché de la location étudiante dans le parc locatif privé. Quels types de biens recherchent les étudiants ? Quelles sont les zones les moins chères ou les plus tendues ? Qui sont les garants ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant en 2022 dans cette région.

54 % des étudiants préfèrent se loger dans un studio ou un T1

Sur l’ensemble des demandes d’étudiants analysées en Auvergne-Rhône-Alpes par LocService.fr, 54 % recherchent en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 16 % d’étudiants, plus aisés ou en couple. La chambre étudiante, indépendante ou chez l’habitant, recueille 5 % des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 22 % des étudiants.

Cette répartition reste identique à celle de l’année dernière, dans laquelle nous observions une augmentation de la part des étudiants favorisant les 2 pièces plutôt que les chambres/studios suite aux confinements. On en déduit donc que la fin de la crise sanitaire ne signifie pas (pour l’instant) un retour en arrière en termes de recherche de surface.

Répartition de la demande locative étudiante en Auvergne-Rhône-Alpes selon le type de bien. en 2022

Le budget moyen d’un étudiant en Auvergne-Rhône-Alpes est de 623 €, proche de la moyenne française (613 €). En comparaison, ceux qui étudient en Ile-de-France prévoient un budget nettement supérieur, à savoir 786 € en moyenne, et 858 € pour Paris.

58 % des recherches sont concentrées sur Lyon

Sur LocService.fr, plus de la moitié (58 %) des recherches d’étudiants dans la région sont concentrées sur Lyon, un chiffre qui grimpe à près de 65 % en incluant Villeurbanne ! Cela confirme la très forte attractivité de l’agglomération lyonnaise, attractivité en hausse puisque l’année dernière sa part était de 60 %.

Grenoble et Clermont-Ferrand arrivent loin derrière, avec respectivement 5,14 % et 4,11 %. Ces parts sont en diminution par rapport à l’année dernière où l’on enregistrait 7,4 % et 6,4 %.

Classement 2022 des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes les plus demandées par les étudiants en recherche d’un logement.

Comparaison des loyers moyens selon les types de biens

Le graphique ci-dessous permet de situer le loyer moyen charges comprises d’un logement étudiant en Auvergne-Rhône-Alpes. La chambre indépendante ou chez l’habitant reste la solution la plus économique pour l’étudiant. Une chambre en colocation est plus chère mais permet de bénéficier d’espaces communs plus vastes. Offrant des services dédiés à leurs résidents, les chambres en résidences étudiantes privées ont des niveaux de loyers proches de ceux d’un studio en location classique. En comparaison avec l’étude réalisée l’année dernière, les loyers n’ont que faiblement augmenté : environ +1% pour l’ensemble des types de logements, sauf les chambres chez l’habitant pour lesquelles on observe +3,5 %.

Les loyers des différents types de logements étudiants en Auvergne-Rhône-Alpes en 2022

Sachant que la plupart des étudiants recherchent en priorité un studio, il est intéressant de comparer les loyers pratiqués pour ce type de bien dans les principales villes universitaires de la région (graphe ci-dessous). Lyon et Annecy sont les plus chères, suivies par l’agglomération grenobloise. A l’inverse, Saint-Étienne reste la plus abordable. Dans l’ensemble, on constate une augmentation modérée du loyer moyen dans la plupart des villes : moins de +0.5 % pour Saint-Étienne et Grenoble, +1,3 % pour Clermont-Ferrand, +1,6 % pour Lyon (qui est soumise à l’encadrement des loyers), +2,6 % pour Annecy, +4,1 % pour Chambéry.

Notons toutefois que si les loyers n’ont pas significativement augmenté dans la région au moment où cette étude est publiée, cela ne présage pas de l’avenir proche qui, dans un contexte d’inflation, est encore flou.

Les loyers moyens, charges comprises, observés en région Auvergne-Rhône-Alpes pour un studio étudiant. Pour la comparaison, un studio en région parisienne se négocie en moyenne 755 € et à Paris 849 € charges comprises, soit respectivement +63 % et +84 % de différence avec la moyenne en Auvergne-Rhône-Alpes.

Des difficultés pour se loger surtout à Lyon

Le graphe ci-dessous montre le classement des principales villes d’Auvergne-Rhône-Alpes selon le nombre de demandes d’étudiants pour une offre de logement, ce qui illustre le niveau de tension du marché dans chaque ville. Les principales tensions se situent à Lyon (qui est au passage la seconde ville étudiante la plus tendue de France après Angers) et à Annecy. Dans les autres villes, il semble beaucoup moins difficile de trouver un logement. A titre de comparaison, Paris se situe à 0,9.

Comparaison des scores de tension du marché locatif étudiant selon les principales villes d’Auvergne-Rhône-Alpes en 2022

La famille, garant n°1 des étudiants

Beaucoup de propriétaires apprécient de louer à des étudiants en raison de la caution des parents. Sans surprise, la famille assure donc dans 88 % des cas le rôle de garant. D’autres étudiants (2 %) se tournent vers des amis alors que seulement 1 % ne disposent d’aucun garant. 7 % des étudiants s’appuient sur la garantie Visale.

Une majorité de candidats habitent déjà dans la région

55 % des candidats locataires cherchant un logement en Auvergne-Rhône-Alpes y habitent déjà, ils ne changent donc pas de région. Parmi les 45 % restants, 6,5 % proviennent du PACA, 6,25 % de région parisienne, et 6 % de Bourgogne-Franche-Comté. Par ailleurs, 4,9 % viennent de l’étranger.

>>> Consulter l’infographie complète de cette étude <<<

Comment concilier recherche de logement et pouvoir d’achat des étudiants ?

Avec la baisse du pouvoir d’achat inhérente au contexte actuel, la majorité des étudiants espère trouver un logement sans frais d’agence immobilière. LocService.fr répond justement à ce besoin en apportant une solution originale pour louer son logement étudiant entre particuliers. Gratuits pour ceux qui proposent une location ou une colocation, les services assurés par le site ne coûtent qu’une seule fois 24€ pour les étudiants (tarif réduit) et sont valables jusqu’à ce qu’ils trouvent leur logement. Ils sont ainsi contactés directement par des particuliers qui proposent des logements sans frais d’agence. Par ailleurs, ils bénéficient d’un service original de coaching qui analyse en temps réel leurs critères de recherche et propose, si besoin, de les ajuster pour adapter leur candidature aux spécificités du marché.

Vous êtes en recherche d’un logement étudiant en Auvergne-Rhône-Alpes ? Déposez votre demande de location sur LocService et recevez des offres de particuliers sans frais d’agence.

Outre les économies d’honoraires d’agences, LocService.fr fait un geste en faveur du pouvoir d’achat des étudiants en proposant comme chaque été depuis 10 ans le Coup de Pouce Logement Etudiant . Le but de cette opération est de faire gagner aux étudiants un chèque de 300 euros par tirage au sort une fois par semaine, du 30 mai au 4 septembre 2022. La participation est bien entendu gratuite : cliquez ici pour vous inscrire !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est macif-2022.jpg.

Cette année, le Coup de Pouce Logement Etudiant est sponsorisé par la MACIF qui propose une assurance habitation pour les jeunes : le contrat Prem’s. Cliquez ici pour en savoir plus !

Evaluez cet article :
Sans intérêtPauvreMoyenIntéressantTrès intéressant
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.